Co-Laboratoire tatouage

En avril 2016, Olivier Poinsignon (tatoueur clermontois) invite l’Andro Gynette à partager avec lui un projet fou : celui de tatouer trois personnes et trois histoires différentes.

Les trois personnes sont sélectionnées en fonction de leur histoire personnelle, du tatouage qui doit raconter ou exorciser une partie de qui ils sont.

C’est après une annonce vidéo d’Olivier, que trois personnes furent sélectionnées pour leur histoire et non l’esthétique de leur projet.

Ces trois tatoués, ont ensuite été réunis dans une seule maison avec deux créatifs, le tout pour une semaine d’expériences tattoo à quatre mains.L’idée d’Olivier? Fusionner les styles, entre son approche graphique et celui des lettrages décalés de l’Andro Gynette.

La vidéo qui s’ajoute à l’expérience afin d’en marquer le moment dans le temps, met en valeur le tatoué comme « matière première ». Les pièces imaginées sont fortes et poussent les tatoueurs à faire de cette expérience un triptyque vidéo qui illustre les propos de chaque projet.

« Sourire » = est un élan d’optimisme, la lumière dans le noir. (tatouée en aveugle)

« L’hommemiscient » = est un combat éternel entre l’objectivité et la subjectivité, raconter- rater – con (tatoué en aveugle)

« coup de ciseaux » = l’a-typique qui sort du cadre

blog / news

Quand la 3D sublime le médical

blog / Commercial

Freegun, Never Stop

blog / Commercial

Nous sommes des gestes, des mots, des émotions…