un concentré de nature sauvage

Le printemps et l’été furent des périodes bien chargées chez Riot House, rattrapons notre retard en commençant par parler de ce beau projet qui nous est « tombé » dessus début 2015.

Le Départ Parfois, répondre à un concours sur Facebook en dernière minute a du bon… Damien remplit un formulaire sans vraiment y croire la veille de la clôture de ce challenge trouvé par hasard, et voilà que parmi des milliers de participants, nous avons la (très) bonne surprise d’être sélectionnés pour participer au Dominica Film Challenge quelques semaines plus tard, un concours créatif qui réunit 6 équipes de 2 personnes venant de différents pays (3 USA, 1 CANADA, 1 ANGLETERRE et… nous !).Nous nous envolons donc pour la Dominique, petite île d’environ 40 x 20 km située entre la Guadeloupe et la Martinique, dans les Caraïbes. Après une escale à la beaucoup moins jolie Saint Martin (trop urbanisée, une sorte de Palavas des Caraïbes), nous arrivons à Jurassic Park  la Dominique sur un tout petit aéroport, et traversons l’île en van. Et bien 20 km de large sur une île remplit de montagnes et de toutes petites routes, ça prend bien 1h30 ! Pour l’anecdote, nous nous sommes envolés de  Paris pile le jour où une panne informatique avait décidé de clouer 10 000 bagages au sol, dont les nôtres évidemment. Nous arrivons donc avec nos sacs à dos cabine remplis de matériel, en tongs et shorts de bain, achetés à  St Martin. Première soirée d’accueil, nous rencontrons tous nos sympathiques camarades ainsi que l’agence organisant le challenge (Bolin Marketing, de  Minneapolis aux USA), les responsables du tourisme à la Dominique, dont M. le Ministre !

Le Concours Les règles du « Dominica Film Challenge » sont simples. Chaque équipe a à sa disposition les mêmes moyens pendant une semaine (un chauffeur la journée et un guide le 1er jour pour nous aider à planifier les étapes), et doit produire la plus jolie vidéo possible, restituant la beauté sauvage de l’île Dominique ! Le premier jour est donc plutôt « relax », entre réunion avec nos guides le matin, et sortie en mer l’après-midi pour aller observer dauphins et cachalots ! On se croirait un peu en colonie de vacances pour photographes et vidéastes !Toutes les équipes possèdent un style bien à elle : les Canadiens produisent des images très léchées, les hawaïennes sont spécialistes du sous-marin, les anglais ont un côté plus journalistique avec un background à la BBC, …

Le Tournage Chaque jour se déroule plus ou moins de la même manière : réveil aux aurores, nous retrouvons notre sympathique chauffeur qui nous emmène partout où nous le voulons, et nous rentrons tard le soir à notre hôtel, épuisés !  Chaque équipe évolue indépendamment (mais nous nous croisons parfois, comme nos copains Canadiens ci dessous, avec qui nous avons partagé un bateau), l’occasion également de nous retrouver tous ensemble le soir, autour d’un bon repas créole et d’une « Kubuli », la marque locale de bière.Nos premières journées sont un peu ralenties, il nous manque une bonne moitié du matériel, perdue quelque part entre Paris et Roseau, la capitale de la Dominique. Notre expérience des voyages nous a tout de même permis de pouvoir être opérationnels,  et nous redoublons d’efforts pour ramener de belles images. Au bout de 4 jours, toutes nos valises sont là, et nous pouvons enfin tourner avec notre Red Epic et notre drone.Suite à ces mésaventures, le reste des équipes et l’organisation nous accordent un week-end supplémentaire pour faire des images, nous en profitons notamment pour faire la fameuse « Boiling Lake Walk’ une marche de 8h aller-retour, probablement notre plus beau souvenir de la Dominique.Accompagnés par deux guides sympathiques, nous marchons dans des forêts tropicales humides, puis gravissons plusieurs montagnes (au sens propre comme figuré…), non sans traverser plusieurs nuages de pluie, avant d’arriver à la vallée de la désolation, paysage lunaire et odeurs de souffre pour une forte activité volcanique. Encore une heure de marche avant d’atteindre le fameux « Boiling Lake », le second plus important lac en ébullition au monde (le premier se trouvant en Nouvelle Zélande). Incroyable !Le retour est du même acabit, nous avons veillé à bien protéger notre matériel dans ces conditions climatiques difficiles. Nos amis canadiens quelques jours plus tôt n’auront pas pu ramener d’images car la caméra avait pris trop d’humidité…

Behind the Scenes Nous ramenons de cette semaine de tournage des disques durs remplis, et une expérience incroyable. La gentillesse et l’accueil des habitants de la Dominique restera un souvenir marquant, ainsi que diverses expériences dont nous aurons beaucoup appris !Tourner dans un environnement tropical n’est pas chose aisée quand on vient d’Auvergne… La météo y est très capricieuse et changeante, et nous nous sommes fait quelques frayeurs. Nous avons également eu l’occasion à plusieurs reprises de nous lever extrêmement tôt pour aller filmer un lever de soleil qui n’arriva jamais, ou un panorama qui resta désespérément gris.Fort heureusement, après la pluie, le soleil. Il a donc fallu concilier avec cette météo pour être aux bons endroits aux bons moments !Nos retards de bagages (4 jours sur 7, ça fait une bonne moyenne…) nous ont contraints à ruser. Impossible d’utiliser notre caméra RED les premiers jours (chargeur manquant, et obligation de voyager avec batteries Lipo à vide en avion), ni notre stabilisateur Ronin DJI (mêmes raisons). Enfin,  la moitié de notre drone étant également encore en transit, nous avons dû nous contenter d’un Canon 5d mkIII et d’une gopro pour démarrer l’aventure !Après 2 jours, nous sommes allés charger nos batteries de RED Epic dans une TV nationale qui disposait des mêmes batteries, et avons pu commencer à filmer comme nous le souhaitions en attendant l’arrivée des précieux bagages.En résumé, toutes ces galères nous ont encore plus fait aimer la Dominique, et le film que nous en ressortons est encore un peu plus spécial à nos yeux. Cette île est vraiment un concentré de nature sauvage : océan atlantique déchaîné, mer des caraïbes, forêts tropicales, volcans en activité, rivières sauvages, tout y est !

Pour plus d’informations sur le challenge : http://www.dominicachallenge.com

Plus d’informations sur l’île Dominique : http://www.authentique-dominique.com/

Nous vous invitons vivement à aller visiter ce magnifique pays, qui a encore plus besoin de notre soutien aujourd’hui après le passage de l’ouragan Erika au mois de septembre 2015.

blog / news

Quand la 3D sublime le médical

blog / Commercial

Freegun, Never Stop

blog / Commercial

Nous sommes des gestes, des mots, des émotions…